15 nov. 2016

COMMENT REUSSIR DES FELLATIONS DE RÊVE

« Non vous n’avez pas mal lu le titre. 
Qu’est-ce qui peut bien nous passer par la tête pour publier un truc pareil ? On va encore se faire insulter de tous les noms. Mais avant ça prenons le temps d’étudier la démarche de Kuang-Yi Ku, inventeur d’une prothèse censée améliorer le plaisir produit par les fellations. 

L’homme est un ancien dentiste. Il a pratiqué pendant près de 6 ans avant d’arrêter son travail et de reprendre ses études. Il suit actuellement une formation à la Design Academy Eindhoven, au Pays-Bas (si ça ne vous rappelle pas des bijoux faits à partir de dents humaines, je vous invite à cliquer sur ce lien). 
C’est là bas qu’il a conçu sa prothèse orthodontique en thermo plastique. Celle-ci recouvre les dents et le palais d’un composé caoutchouc. On adoucit les coups de dents malencontreux, et on ajoute des bulles sur le palais pour provoquer une sensation supérieur (c’est en tout cas l’idée de base sans tester le produit). 

Pour Kuang-Yi Ku, cette prothèse est avant tout un moyen de changer la manière dont les dentistes conçoivent leur métier et l’hygiène buccale. Là où la science leur enseigne que les seules fonctions de la bouche sont l’esthétique, la prononciation et la mastication, lui considère qu’il y a « une autre fonction, le sexe, qui n’est jamais mentionnée dans les textes. Je fais parti de la communauté gay et j’ai réalisé que les écoles de médecine sont encore ancrées dans un système patriarcal, très sérieux, et où les professeurs sont très traditionnels, particulièrement dans les pays asiatiques. Je voulais donc me rapprocher de cette relation [entre la bouche et le sexe] ». 
Pour lui, si les dentistes de demain sont responsables de l’hygiène de nos pratiques buccales, il est important qu’il s’intéressent aussi à nos pratiques sexuelles. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire