8 août 2016

Un hommage à mon pénis

Ô Toi mon gros pénis ! 
Lorsque tu te hisses et tu te glisses 
Entre les cuisses d’un jeune métisse à la peau lisse, 
Et que de toi jaillisse 
L’élixir au goût de délice 
Au parfum de menthe et d’anis, 
Pour qu’enfin jouissent 
Les sens à ton service ! … 
Par la sagesse des sages,
Je me dois de te faire hommage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire