10 mai 2016

YANN BARTHES SE BARRE SUR TF1


VOICI CE QU'EN DIT 20minutes : 
Yann Barthès sur TF1: Mais que va-t-il faire dans cette galère? 
On l’attendait sur France Télévisions, il sera finalement sur TF1. Le groupe TF1 plus précisément, avec une hebdo sur la première chaîne et une quotidienne sur TMC. Une décision qui amuse déjà les internautes et renseigne sur le nouvel « esprit Canal » : « Bolloré. Le gars qui arrive à faire dire à un être humain "non mais en fait je préfère faire une quotidienne sur TMC que rester sur Canal" ». Si le mercato télévisuel est donc bel et bien lancé, et de manière spectaculaire, Yann Barthès fait un choix de carrière inattendu, un véritable virage à 180°, qui pose plusieurs questions. 
Une erreur de casting ? 
Yann Barthès abandonne donc le navire Canal + en pleine tempête, et surtout avant le naufrage histoire de garder la tête haute. Mais il quitte également la chaîne des magazines de qualité (Spécial Investigation, L’Effet Papillon…) et des créations originales (Engrenages, Les Revenants…), pour TMC, la chaîne de Carole Rousseau et des Mystères de l’amour. Sic ! Difficile aujourd’hui d’imaginer l’équivalent du Petit Journal entre les rediffusions d’Alerte Cobra et desExperts : Miami. Même constat sur TF1. Son équivalent actuel serait Nicolas Canteloup, avec C’est Canteloup, un programme plus satirique que critique, et surtout très inoffensif. La liberté de ton et l’impertinence de Yann Barthès n’y auraient pas vraiment leur place, ou alors recadrées, diluées pour convenir au plus large public possible, à la fameuse « femme responsable des achats du foyer ». Avec pour conséquence, et risque, de devenir un « banal » animateur de divertissement. C’est ce qui est arrivé par exemple à Estelle Denis et Alessandra Sublet, arrivées en fanfare sur TF1 avec des projets d’hebdomaires et qui se sont retrouvées à présenter Le Une question d’image 

A moins que l’idée du groupe TF1 ne soit pas de plier Yann Barthès à son image, mais à l’inverse de faire sa révolution, et changer d’identité. Une révolution annoncée par les nominations d’Ara Aprikian à la direction des contenus de TF1 et de Gilles Pélisson comme nouveau PDG du groupe, mais restée relativement silencieuse jusque-là. « Cette collaboration avec Yann Barthès et Bangumi illustre la stratégie multi-antenne et multi-écran du groupe TF1 et sa volonté d’incarner fortement ses chaînes », indique le communiqué de presse sur l’arrivée de l’animateur du Petit Journal. Traduction : Pas question de laisser D8 (donc Canal +, donc Bolloré) s’accaparer tout le public de la TNT et de l’access, surtout le public jeune. Fini le temps de TF1, la chaîne de la ménagère de moins 50 ans, et de TMC, sa vieille tante éloignée, il faut reconquérir, renouveler, l’audimat, à la télévision et sur le web. Le maître d’œuvre de cette refonte est Ara Aprikian, qui a « fait » Cyril Hanouna sur D8, qui a été longtemps le patron de Yann Barthès sur Canal + et qui a été viré par Bolloré à l’été 2015. L’heure de la revanche a sonné, et en débauchant Barthès pour TF1, Aprikian applique clairement la même stratégie que pour Hanouna, et espère sûrement le même succès. 

Une arme anti-Hanouna 
En test le vendredi en deuxième partie de soirée, L’Hebdo Show avec Arthur est présenté comme la réplique de TF1 à Touche pas à mon poste dans la guerre de l’access, dès la rentrée prochaine. Mais le groupe a décidé de jouer l’offensive, et dégaine donc un autre concurrent avec la quotidienne de Yann Barthès sur TMC, en opposition directe sur la TNT. Ce Nouveau Quotidien (ou LNQ10, ou Le Nouveau Quotidien 10) traitera de l’actualité et de la culture, et il n’est pas impossible que certains formats du Petit Journal (Catherine & Liliane, L’Instant Président…) s’y retrouvent, Yann Barthès les ayant déposés discrètement avant de partir. Arthur, lui, assurera le show sur TF1, et, déjà en déficit d’image, Cyril Hanouna sera alors cerné de toutes parts. Et sur Canal ? RAS.
video

Catherine et Liliane ne détestaient pas Yann tant que ça, regardez :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire