18 mai 2016

MON CUL APPELLE TON RUDE PENIS


Conduit mon corps béant au comble de l’ivresse 
Mon cul, gourmand, s’entrouvre, quémandant tes caresses 
Mon corps tout entier vers ton corps se tend 
Arc-bouté et prêt à me rassasier de tes éveils indécents 
Mon cul appel ton rude pénis 
Tu useras sans retenue de mon orifice 
Et qu’enfin tu éclates à gros bouillons 
Dans mon cul de souillon.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire