19 mars 2016

VAS-Y MOLO AVEC LA SODO

G* dit : 
"J'ai rencontré ce mec samedi dernier, j'étais un peu noir, lui ossi. On est sorti de la boîte et, dans l'urgence, on baise debout dans un parking. C'est la première fois que je me fais prendre par une keu très longue, pas grosse, mais longue, avec quand même un gland bien large. J'étais pas inquiet. J'ai pas sucé, on est passé direct à la sodo. Il m'a bien graissé le cul au KY. je m'appuie sur une bagnole. Il se place derrière moi, baisse son froc, me chope les hanches et d'un coup il me traverse l'anus et s'enfonce d'un coup jusqu'a écraser ses couilles contre mon cul. Là une douleur atroce me brûle le ventre, je gueule comme un furieux, j'ai du mal à me dégager de sa keu qui continue à remuer. Il comprend pas, moi non plus, la douleur est atroce, j'ai craint une lésion à cause de la longueur de sa keu?."

L'avis de l'Expert : 
Le problème avec les très long sexe, c’est que ça peut être
dangereux si c’est mal fait parce qu’il y a un coude entre le rectum et le sigmoïde à ce niveau-là et il y a un risque de perforation. Mais si c’est fait avec douceur, il n’y a pas de problème. Le coup classique, c’est de le perforer en y allant brutalement, en ne faisant pas attention. 
On peut y aller franco jusqu’à quelle distance, à peu près ? Jusqu’à l’angle, c’est à dire une quinzaine de centimètres. En cas de perforation, il faut opérer en urgence. Et alors là oui, il y a un risque avec le fist-fucking. En diamètre, a priori, il n’y a pas de gros risques. Je n’ai jamais été témoin d’incontinence chez les gens qui font ça. Après un long fist-fucking, s’il y a la moindre douleur, le moindre doute, il faut aller à l’hôpital pour faire un ASP (Radiographie de l’Abdomen Sans Préparation). S’il y a un risque de perforation, il faut opérer les gens en urgence ; s’ils attendent c’est la péritonite, la poche pendant deux mois, et cetera. 

videoA partir de quinze centimètres, il y a un angle et il faut le passer avec douceur, pas comme un dératé – pas comme un grand fou. Vous l’aurez donc compris, l’anus est un formidable organe qu’il faut quand même traiter avec respect mais dont les capacités de dilatation demeurent assez exceptionnelles. Pour autant, n’oubliez pas quelques règles de base : consentement mutuel, consultation à la moindre douleur, n’utilisez pas de sextoys sans butoir et n’abusez pas des lavements. Quant aux injections salines, au cas où ça vous serait passé par la tête, éloignez-vous de cette merde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire