26 sept. 2015

YANN BARTHES NEWS (40) : COMMENT YANN PREND UN VENT PAR AZNAVOUR


Comment Yann  prend un vent par AZNAVOUR à propos de Marine LEPEN


Yann et le Giton Panayotis

La vidéo qui prouve que Yann a un bon paquet


Quand Yann fait de la boxe Thaï

Quand Yann fait peur à Joe STAR ...

Tom of Finland Clothing Spring 1999



https://www.youtube.com/embed/ghH0rCiEQEw

LE CHIBRE DE SYLVAIN LE RUGBYMAN


Cette année dans le calendrier des « Dieux du Stade 2016 », c’est l’athlète Sylvain Potard, qui fait beaucoup parler de lui. Ce champion d’arts martiaux mixe de 35 ans est en effet le seul à avoir osé dévoiler son sexe. Un attribut imposant que n’a pas manqué de remarquer Roselyne Bachelot lundi dans Le Grand 8 sur D8 et enthousiaste de déclarer : « Ce n'est pas un sexe, c'est une trompe d'éléphant!». Sur les réseaux sociaux, certains mâles jaloux dénoncent une retouche Photoshop, ce que dément formellement le jeune athlète précisant « On ne parle que de mon sexe à croire que la nudité est un complexe pour beaucoup de personnes (…) Quand je suis nu, je me sens libre et si mon attribut me faire rêver la gente masculine ou féminine ça me plait ! » 

De l’importance de la taille du pénis dans les vestiaires : 2 études très sérieuses menées par l'université de Melbourne en Australie ainsi a révélé que les sportifs masculins accorderaient une telle importance à la taille de leur sexe que celle-ci influencerait leur intégration à une équipe. Le fameux syndrome du vestiaire qui complexe un bon nombre de joueurs... Le docteur Christopher Morriss-Roberts explique en fait que les athlètes les mieux montés seraient les plus aptes à être les cadres de l'équipe. Ce même docteur se serait entretenu notamment un rugbyman qui lui expliquait qu’un de ses coéquipiers avait le sentiment de faire toujours partie de l'équipe juste parce qu'il avait un "énorme pénis" parce qu’en soit "il était nul au rugby." Dans son étude Christopher Morriss-Roberts explique que certains athlètes iraient même jusqu'à se donner une "semi-érection afin de faire apparaître leur attribut plus gros qu'il ne l'est réellement."


http://rmc.bfmtv.com/emission/rugby-et-sexe-entre-2-melees-le-fil-d-ariane-du-2309-917127.html http://www.jeanmarcmorandini.com/article-342962-exclu-sylvain-potard-dieux-du-stade-fait-le-buzz-si-mon-attribut-fait-rever-homme-ou-femme-ca-me-plait.html http://www.misteremma.com/dieux-du-stade-lenorme-sexe-de-sylvain-potard/

OSSIBON AUSSIBUM



23 sept. 2015

YANN BARTHES ET SES GITONS

Le petit journal a perdu en vigueur ce qu'il a gagné en durée. Yann fait de la météo (?), on voit des scketchs avec des humoristes sans intérêt, on a l'impression qu'on cherche à meubler (comme les meubles Gauthier ?) Mais, ce qui est nouveau et intéressant, il y a une flopée de petits gars autour de Yann, des reporters juvéniles qui courent le monde :
« Côté Petit Journal. Le reportage de terrain est privilégié, traité par des journalistes de 26-30 ans, comme Martin Weill et Hugo Clément. Voire 17 ans, comme le lycéen Panayotis. Leur touche: prendre systématiquement le contre-champ de « la meute » des journalistes sur les grands événements. Politiques notamment. Toute la semaine, ils ont aussi ramené des images et des témoignages édifiants sur la route empruntée par les réfugiés entre la Turquie et l’Allemagne. Sans craindre de cuisiner ceux qui font du commerce sur leurs dos. Comme mardi, avec les Turcs qui leur vendent des bouées de sauvetage pour atteindre les rivages de l’Europe. »















16 sept. 2015

HORNYBOYS EFFECTS


VASSILI ZAITSEV

Hier, je rgarde pour la troisième fois depuis 2001 le film de JJ ANNAUD : STALINGRAD.
Le héros - un sniper surdoué de la bataille de Stalingrad de 1943 - est joué par le plus bel homme au monde : Jude LAW.

« Durant la Seconde Guerre mondiale, en septembre 1942, Hitler envisage d'envahir Stalingrad, ville clé de l'URSS qui le sépare de la victoire totale sur l'Europe. Les Russes se préparent à la défensive. Un héros aiderait à motiver les troupes. Entre alors en jeu Vassili Zaitsev, un jeune tireur d'élite de l'Armée Rouge. Doué d'une stupéfiante adresse au tir, il est remarqué par un commissaire au peuple, Ivan Danilov. Les deux jeunes gens deviennent amis. Ranimer la flamme de l'héroïsme, redonner aux soldats décimés la force de lutter contre l'implacable machine de guerre allemande, telle est la mission de Danilov. Celui-ci fait de Vassili le héros de sa propagande. Dans le camp ennemi, l'état-major dépêche son meilleur tireur d'élite, le Major König, pour abattre celui qui est devenu le symbole de l'indomptable résistance russe. « L'histoire vraie, si bien filmée, de ces 2 francs-tireurs illustre à merveille les oppositions idéologiques de l'époque et l'horreur comme l'imbécilité des guerres. Ce film est beau, ce n'est pas seulement un film de guerre ou historique comme on pourrait le croire, il est aussi emprunt d'une "force sentimentale" étonnante et prenante. Et pour que ce film soit presque parfait; la réalisation et le jeu d'acteurs (Jude Law, Ed Harris, Joseph Fiennes et Rachel Weisz sont splendides...). Pour résumer c'est un film à ne pas louper même si aux premier abord, on peut être réticent à le voir ».


«Vassili Grigorievitch Zaïtsev, incarné au cinéma par Jude Law dans le film Stalingrad a réellement existé. Ce tireur d'élite est mort en 1991 à l'âge de 76 ans. Selon les archives soviétiques, il a bien abattu plus de 225 soldats, officiers et snipers nazis durant la terrifiante bataille de Stalingrad (17 juillet 1942 - 2 février 1943). 
« Zaïtsev devenu une figure promue par la propagande de Staline a par la suite été grièvement blessé en 1943 par l'explosion d'un obus de mortier. Sa vie et sa vue n'ont été sauvées que parce que ce « héros soviétique » a été soigné par les meilleurs médecins à Moscou. Érigé au rang de héros de la nation, il a, la même année, rejoint le parti communiste soviétique. 
Si l'existence de Zaïtsev ne fait aucun doute, il y en a par contre beaucoup concernant son duel avec un sniper prodige allemand durant la bataille de Stalingrad. Si l'on en croit le témoignage de Zaïtsev, le duel final entre lui et le "Major Kœnig" (Ed Harris dans le film) — aussi parfois appelé Heinz Thorvald - a eu lieu non loin d'une petite source où les soldats allemands assoiffés tentaient de récupérer de l'eau. L'endroit offrait l'occasion de tuer facilement des adversaires pour les tireurs d'élite soviétiques et était donc protégé par des snipers allemands. Vassili Zaïsev a raconté qu'il avait réussi à abattre Kœnig en apercevant brièvement l'éclat de sa lunette de visée. Ça n'est qu'après avoir récupéré son corps qu'il a découvert - raconte-t-il - que celui qu'il venait de tuer était l'un des principaux formateurs de l'école de sniper à Berlin. 
Le problème pour les historiens est triple. D'une part, personne ne trouve trace d'un "Major Kœnig" ou d'un Heinz Thorvald dans les archives extrêmement précises des nazis. D'autre part, il n'y a pas plus eu d'école de sniper basée à Berlin entre 1942 et 43. Enfin, Zaïtsev, très précis dans beaucoup de ses descriptions, n'a jamais réussi à donner la date exacte où il aurait réussi l'exploit de sa vie : la mise à mort du fameux Kœnig... 
Si le "tableau de chasse" de Vassili Zaïtsev paraît ne pas faire de doute, beaucoup d'historiens pensent que ce duel entre le tireur d'élite russe et un adversaire nazi surdoué est plutôt une fable montée de toute pièce par le régime de Staline pour stimuler le moral des troupes soviétiques ».

Damn, Perfect Curved Cock


13 sept. 2015

MAÎTRE GIMS

https://youtu.be/6TpyRE_juyA

LE RETOUR DU PJ : REUSSI OU PAS ? LA J'SUIS PAS CONVAINCU ...

Trop long, trop ennuyeux, hum !

YOUNG TAKES A DOG THE FIRST TIME





CUM INSIDE ?



How does it feel when sperm is inside the butt ? 
"im gay guy 25 yrs im virgin and i really would like to experience *** in my inside my butt, people say it feels good, but i don't know how it feels but i guess the guy who cums inside would like it but is it good to do this ??"

LES HOMMES QUE J'AI PAS SUCER