7 juil. 2015

J'SUIS UN CON

Hier je suis dans le bus de 18 heures, direction la FNAC
pour me procurer le bouquin « DE LA RELIGION EN AMERIQUE ». C’est un essai sur le rapport entre le religieux et le politique dans ce pays étonnant où tout semble imprégné de valeurs et de références religieuses. 
Comme souvent le lundi à cette heure, il y a dans le bus un habitué, un  Monsieur la cinquantaine, visage bronzé, cheveux gris, toujours sapé au top avec soin (il porte Marithé et François GIRBAUD, CARAMELO ou MOMENTODUE ou N&O) qui me dévisage avec insistance et sans retenue. Je descends, traverse la rue AL*, reçois un appel, je m’assoie sur une borne et sors mon portable. Là une main touche mon épaule, c’est le Monsieur du bus. 
- « Je voudrais m’excuser … je vous regarde dans le bus, mais je ne peux m’empêcher, et je sais que ca vous dérange… » 

- « Non, non » je dis. 
- « Vous savez pourquoi ? Parce que vous êtes un garçon parfait, vous êtes LA perfection, et ca me bouleverse » . Silence, je suis surpris. 
- « Merci », je dis bêtement. 
Je le regarde, il a les yeux rougis, semble vouloir ajouter quelque chose, se ravise et s’éloigne en écartant les bras. 
Ce Monsieur a l’air digne, mais du coup il semblait tellement malheureux. J’aurais aimé dire un mot de sympathie, quelque chose de bien, mais j’ai pas su. Je suis un con

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire