13 juil. 2015

BENSHEE SAISON 3 : DU SANG POUR SANG

Fin de la saison 3 dimanche prochain, il paraît qu'elle réserve des surprises...
video

La saison 3 a tenu ses promesses. Le scénario est improbable, les situations peu crédibles, le héros a, en gros, une seule expression (la colère ?), les autres personnages en font des tonnes. Et, pourtant, c’est formidable. Car « Banshee » n’a aucun complexe. Cette série qui se déroule en territoire amish, au fin fond de la Pennsylvanie, est une ode au « too much ». 

Politiquement incorrecte, elle ne fait aucun effort pour justifier sa violence, ne cherche pas d’alibi à ses innombrables scènes de sexe. La nudité y est gratuite, le romantisme, gnangnan, le mal, absolu. Et le plaisir, total. Entre bande dessinée et jeu vidéo, « Banshee » est à la télé ce que les films grindhouse ou les slasher movies sont au cinéma. Du pop-corn. Explosif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire