20 juin 2015

YANN BARTHES NEWS (38) : YANN SE LEVE POUR NUTELLA

Hier, je regarde LPJ avec mon cher et tendre R*. Comme d'habitude il est blotti entre mes cuisses , occupé à tripoter ma keu. Et quand Yann se lève pour parler de Nutella, j'ai les yeux rivés sur son entrejambe, et je suis en état d'alacrité , et je m'écris " putain R*, je veux faire du sexe** avec lui " !!! 
R* me vanne : "arrête avec ça, Yann pourrait être ton père" il dit. Oui et alors ? N'empêche ce mec est craquant et je pomperais bien sa bite. S'il a de l'humour au lit comme au PJ ça doit être grandiose. C'est Yann ou R*? là j'ai l'entrejambe raide...
je mate avec envie son entrejambe

video

Moi je lècherais bien le nutella
video

La BO :


« Y* me reçoit dans les studios de CANAL, me serre la main très courtoisement et m’invite à le suivre dans sa loge… Dans l'ascenseur, il me regarde droit dans les yeux, il parle mais j'entends pas, nos bras se frôlent, j’ai failli tomber raide : brun, cheveux courts légèrement dégarnis sur le front, la barbe de trois jours de rigueur, des grands yeux
souriants, bien carré d’épaule, ventre plat, et sapé comme un dieu : cravate rayée de bon goût, veste KOOPLES ceintrée, jean serré. Encore plus séduisant qu’a la télé ! 
A peine la porte de la loge refermée, qu’il déboutonne le bouton de sa veste de costume et met ses mains dans les poches de son jean, il semble à l’aise, en tout cas et plus zen que moi. 
Juste le temps d’apercevoir la façon dont la cravate rayée brun et bleu se termine au même niveau de sa ceinture, là ou le jean est tendu par un paquet qu’on devine généreux. Il s’approche de moi, très virilement, un sourire aux lèvres, se plaque contre moi, enlève ses mains de ses poches et appuie sur mes épaules. 
Je comprends, et docilement, je m’agenouille, le visage au niveau de son sexe. Il me prends le tête et me plaque contre son entrejambe. Y* est plus que chaud et sa keu gonfle dans le pantalon. Je respire son parfum de mâle derrière la braguette. Il me donne sa bite à sucer. Ca cogne trop fort dans ma poitrine.
Enfin, j’assouvis mes envies …. »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire