20 avr. 2015

YANN BARTHES NEWS (17) : MATHIEU GALLET BLANCHI PAR L'ICF : YANN VA PRESENTER SES EXCUSES ???

Le rapport commandé par le ministère de la Culture à l'Inspection générale aurait conclu que le PDG de la maison ronde n'avait pas fauté en ayant engagé près de 100.000 euros de travaux. Ces "révélations" du Canard Enchainé, largement reprises par LPJ de Yann BARTHES, avaient contribué à crisper le conflit social qui l'a opposé aux grévistes.
Ca pose la question de ces infos mal argumentées qui visent à salir des hommes publiques. La CANARD ENCHAINE ne fera pas de correctif. Yann présentera t-il ses excuses ? 


L'Inspection générale des finances (IGF) n'a finalement rien à redire sur les dépenses de Mathieu Gallet.
Telles seraient les conclusions du rapport commandé par les ministères de la Culture et de la Finance. D'après le quotidien L'Opinion qui a pu consulter ce rapport, le patron de Radio France sortirait "totalement dédouané" des accusations qui avaient été formulées contre lui.
Des révélations qui tombaient mal...
En plein conflit avec les journalistes de Radio France, en grève, le Canard Enchaîné avait révélé que les travaux de restauration du bureau du PDG du groupe de radio publique avaient coûté la bagatelle de 100.000 euros. Dans un autre numéro, le journal satyrique avait révélé que Mathieu Gallet avait pris conseil auprès d'un communiquant pour la somme de 90.000 euros l'année.
Ces révélations avaient fait scandale à l'heure où les syndicats dénonçaient le plan d'économies prévu par Mathieu Gallet qui impliquerait de probables licenciements. La grève a été levée jeudi 16 avril, une semaine après la nomination d'un médiateur par la ministre de la Culture.

Voici le rapport de l'IGF : 
http://www.igf.finances.gouv.fr/webdav/site/igf/shared/Nos_Rapports/documents/2015/2015-M-024-01_Radio_France.pdf
Lire ossi : 
http://maviemonargent.info/mathieu-gallet-coupable-ou-victime/ 
http://infos.niooz.fr/dossiers/412408/bureau-voiture-conseiller-le-rapport-de-l-inspection-generale-des-finances-blanchit-le-pdg-de-radio-france

Le PDG de Radio France s’est mis le milieu politico médiatique de gauche à dos 

Chargé de faire des économies 
Mathieu Gallet, actuel PDG de Radio France se voit la cible de tous les conservatisme socialistes. Pourtant placé là par l’actuelle majorité, Mathieu Gallet, économiste de formation, a décidé de s’attaquer aux déficits récurrents de Radio France. Bon, déficits, c’est un bien grand mot, dans la mesure ou les 58 stations de radios gérées par Radio France ne génèrent quasiment pas de recettes (2% des recettes publicitaires pour 22% de part d’audience) et que c’est la manne publique qui fait vivre le premier groupe français de radios (premier en nombre d’antennes, premier en nombre de fréquences, premier en nombre d’employés, premier en coût de fonctionnement…). On peut donc raisonnablement considérer que que Radio France est intégralement déficitaire. Mais bon, il s’agit d’évoquer la différence entre ce que l’Etat avait dans son budget prévu de mettre à disposition de Radio France et ce qu’il finalement été obligé de payer. 
Riposte des conservateurs bobos-journaleux 
Mathieu Gallet, donc, puisque c’est de lui dont il s’agit a décidé de prendre le taureau par les cornes et de faire quelques coupes afin de réduire le coût abyssal de fonctionnement de ce groupe de radios. Grand mal lui en a pris! Non seulement il a déclenché une grève, ce qui fait désordre pour un gouvernement socialiste, mais il provoqué l’ire du petit milieu des bobos-journaleux parisiens. Ainsi donc, les « copains » journaleux de gauche du Canard se sont ils empressés de faire du scandaleux pour déstabiliser le « Macron de la radio »! Ce fut tout d’abord l’article sur les frais de rénovation de son bureau (sur lequel il s’est expliqué et, vérification faite, son explication est exacte…) et maintenant l’attaque sur le conseil en communication (même attaque que celle qui fut portée contre Sarko par les mêmes journalistes. Il serait intéressant qu’ils fassent une enquête sur les frais de conseil en communication de Hollande, tiens. Nous serions loin des 90 000€ car le dit Hollande a multiplié les membres de sa cellule de com et a servi de généreuses indemnités de départ à chaque fois qu’il virait quelqu’un…). Notons au passage que 90k€/an pour assurer la com d’un PDG de groupe audiovisuel, ce n’est pas exagéré et que le fait qu’il ait choisi sans appel d’offre ne me choque pas dans la mesure ou la relation entre le conseilleur et le conseillé doivent être empreintes de confiance. 
 Largué dans les règles 
Comme Il se doit avec nos dirigeants socialistes, Mathieu Gallet n’ayant pas réussi sa mission « pas de vague » et s’étant mis à dos le microcosme politico médiatique parisien, fait l’objet d’un largage dans les règles. Fleur Pellerin que l’on a connue moins lâche lui tire ouvertement dessus à la sortie de l’Elysée…. Gageons que le choix de son successeur est déjà en route et que « la tête de l’infâme » sera offerte aux syndicats et aux « zamis de la presse » afin de rétablir la paix sociale. Ce n’est pas pour autant que Mathieu Gallet était coupable, d’ailleurs il est fort à parier que rien ne sera retenu contre lui…. Article paru sur Tous Pourris? 
Addendum du 17/04/2015: Matthieu Gallet est blanchi de toutes les accusations 
Blanchi! Mathieu Gallet n’a rien à se reprocher pour les dépenses effectuées dans le cadre de ses fonctions à Radio France, a tranché l’Inspection Générale des Finances. Les conclusions du rapport commandé par Bercy et le ministère de la Culture ont été dévoilées jeudi soir par le site de L’Opinion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire