3 févr. 2015

YVES SAINT LAURENS, FRENCH FASHION

L'Homme, objet sexuel publicitaire



En plus d'un demi-siècle, l'image de la femme s'est bien améliorée dans la publicité, il est évident qu'elle reste largement améliorable mais des progrès ont été fait. La femme n'est plus cette cruche fière de son ménage au service exclusif de son homme et de ses enfants. Elle est aujourd'hui (la plupart du temps) un peu plus libre mais encore largement asservi à son ménage. 

 Pour la femme, il y a évolution certes mais encore beaucoup de progrès à faire. L'image de l'homme, elle, a évolué de manière particulièrement brutale. Puisque l'on passe justement du patriarche du foyer à l'homme comme objet sexuel. Cette image sexuelle de l'homme est extrême mais de plus en plusprésente dans la publicité. Cette banalisation de l'homme objet est assez flagrante et suffisamment persistante pour qu'on lui consacre un article. 

Le monde du parfum : prémices d'une transformation 
Tout commence dans le monde du parfum. Au même titre que les milliers de femmes sublimes ventant le mérite d'une fragrance, l'homme se déshabille au fur et à mesure des années. On le retrouve très souvent en noir et blanc, avec un physique avantageux pour que chaque mec s'y projette. (Et que par la même occasion, les filles craquent les unes après les autres et se fassent d'autant plus prescriptrices du parfum) 
On peut dire que l'apparition de l'homme totalement nu est enclenchée par Dior et largement diffusé par Yves Saint-Laurent et son M7 (Inutile de vous dire l'impact de la campagne sur les moeurs de l'époque). Les codes dans la société changent, l'homme perd progressivement son image de mâle dominant. 
Cette tripotée d'éphèbes ne fait pas forcément de l'homme un objet transpirant de sexualité mais englobe bien plus une dimension de sensualité et d’esthétique. La banalisation de ce constat fait qu'aujourd'hui la plupart des marques de parfum foutent des hommes aux 3/4 nus pour venter, je vous le rappelle, une odeur. Ici l'homme incarne la sensualité au fur et à mesure des évolutions des codes sociétaux. Le monde du parfum incarne les prémices de l'homme sexué qui sera exploité par de nombreuses marques et de manière parfois bien plus brutale. ....
La suite sur : http://www.advertisingtimes.fr/2011/04/lhomme-objet-sexuel-publicitaire.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire