1 janv. 2015

ALONE ?


« Ce soir, je me suis posé tout seul sur un banc. J’observais ces couples profiter du soleil revenu, ces ados flirter sur les pelouses du parc…c’est fou comme le bonheur des uns peut parfois vous renvoyer à votre propre infortune….J’ai repensé à ma situation actuelle, je sais que je ne suis pas à plaindre, et pourtant….j’aurais juste voulu pouvoir serrer quelqu’un contre moi, quelqu’un que j’aurais appris à aimer…. »


« Je suis seul c’est un fait. Le plus rageant et ce qui me fait poser des questions ce n’est pas la raison de cette solitude. Non ce qui me fait chier, c’est de ne pas savoir si cette situation évoluera un jour? Vous me direz que cela ne dépend que de moi et je vous répondrais qu’aux cris que j’ai poussé dans le monde extérieur, je n’ai eu qu’un silence de mort. Donc comme il me faut agir, je crée du bruit chez moi…pour me donner l’illusion que tout n’est pas comme à l’extérieur… »


video

Take a dildo :

video

video

Nâgârjuna écrit : « tant que tu fais une différence entre le Nirvâna et le Samsâra, tu es dans le Samsâra. » Autrement dit, tant que tu fais une différence entre le salut et la vie telle qu’elle est, ratée, gâchée, manquée, tu es dans cette vie ratée, gâchée, manquée… Le salut ce n’est pas vivre une autre vie, mais accepter et aimer cette vie telle qu’elle est. Nous sommes déjà sauvés, nous sommes déjà dans le Royaume, nous sommes déjà dans l’éternité…il ne nous reste plus qu’à le comprendre et à l’habiter. 
André Comte-Sponville



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire