27 déc. 2014

L'EROTISME ANAL OU LA FÊTE DES ANUS (1)


« La zone de l’anus et les premiers centimètres du rectum sont très riches en terminaisons nerveuses, bien plus que le vagin ! et sa stimulation peut donc être source de plaisir intense pour le receveur. De plus, la stimulation de la prostate peut conduire à de puissants orgasmes . 
Voilà, la question n’est plus de savoir si l’anus est un lieu de plaisir ou pas. Dans le sexe anal, le plaisir du receveur ne vient pas seulement de la stimulation de la prostate, mais aussi de l’excitation exquise du « passage de l’entrée de l’anus » qui est très sensible à l’étirement. En fait, si on apprécie tant les gros calibres, c’est pas uniquement fantasmique, mais bien qu’une grosse bite va tirer sur ton anus et augmenter ton plaisir.
Quant au donneur, l’anus étant plus étroit que les autres orifices, c’est la sensation de son pénis serré dans l’anus qui est excitante, le pénis est très fortement stimulé et le coït donne de puissantes sensations à l'homme »
La sodomie se pratique dans toutes les positions, mais la « levrette » est la position par excellence. Les hommes aiment dans cette position la vision de la croupe offerte à lui, surtout si ton partenaire ouvre ses fesses pour t’offrir sa fente. Tu te places à genoux entre les cuisses de ton partenaire, ta queue est à la bonne hauteur, tu appuies ton sexe en érection sur le trou de son cul et la pénétration se fait facilement, tandis que tes mains s’accrochent aux hanches. .. Et la fête de l’anus peut commencer ...
Témoignages :








« Je me mets derrière lui, mais c’est lui qui m’invite à l’enculer, en écartant à deux mains ses fesses, pour me laisser voir son trou prêt à subir ma vengeance. Je me mets en place et commence par lécher son petit trou , qui a tout de suite une réaction et qui essaye de s’esquiver.. j’introduis un doigt, puis deux et commence un va-et-vient, pour agrandir son petit trou.. Mes doigts se retirent et laissent la place à ma bite, et la sodomie commence. Je pousse le gland qui passe lentement. Puis c’est le sexe en entier qui coulisse, dans son cul. La vision que j’ai est hallucinante. Je regarde ma bite gonflée à bloc entrer et sortir … on gémit, on se dit des obscénités, j’accélère la cadence et on jouit, presque ensemble ».
video

« La pénétration… L'instant de la pénétration est un moment particulièrement fort. J'aime cette sensation d'être forcé, au moment où le sexe de mon pote entre en moi. J'aime les pénétrations un peu hardies, où la douleur cède rapidement la place au plaisir. J'aime sentir mon anus lutter puis se dilater progressivement, jusqu'au relâchement total. » 


  « Moi j'aime bien par derriere et je croyais qu'il y avait que les filles et les hommos pour faire ça, qu'en j'ai rencontré ce gars qui ma demandé de le faire. ca fait bizare quant meme, un gars qui écarte les cuisses quant tu le suce pour que tu aille plus bas, sous les boules, j'avais hésité, j'étais pas sur qu'il voulait ça, j'ai juste dis, "tu veux ça ?" il a dit "oui" et j'ai toucher son trou de balle avec un doigt. » 
video

"Le resentir d’une grosse queue qui pénètre tout en profondeur dans mon cul ? « Comment décrire ces sensations à qui ne les a pas connues ? Au début, lorsque ça entre, c'est parfois difficile, surtout si c'est un peu sec. Mais une fois dedans, ah, c'est bon, vous ne pouvez pas imaginer. Le dos se creuse et c'est comme une coulée bleue et lumineuse de plomb fondu qui vous emplit le bassin et remonte lentement la moelle pour vous saisir la tête et l'effacer. Cet effet remarquable serait dû, paraît-il, au contact de l'organe pénétrant avec la prostate, ce clitoris du pauvre, qui chez le pénétré, se trouve tout contre le grand côlon, alors que chez la femme, si mes notions d'anatomie sont exactes, elle s'en trouve séparée par une partie de l'appareil reproducteur, ce qui expliquerait pourquoi les femmes, en général, semblent si peu goûter la sodomie, ou alors seulement comme un plaisir de tête. Pour les hommes c'est autre chose ; et je me suis souvent dit que la prostate et la guerre sont les deux dons de Dieu à l'homme pour le dédommager de ne pas être femme. » 
video

« C'est une bête magnifique que j'ai devant moi, les cuisses légèrement écartées et cette position on a une vue imprenable sur son entre-cuisses est comme une invite à le posséder. Ses boules de mec pendent entre ses jambes, tentantes. J'y porte une main. Le poids de sa virilité me fascine. La peau, couverte de poils longs et soyeux est douce et tiède. Ses marrons bougent doucement dans ma main. Je les soupèse longuement, doucement appréciant la puissance mâle de ses attributs. Je m'agenouille derrière lui et fourre mon visage entre ses globes pour lécher son périnée qui gonfle. » 
http://www.gayboystube.com/video/14514/hot-twink-bareback

video
"Je me mets direct a 4 pattes, lui va derrière moi et sachant qu 'il avait une grosse bite, il alla tout doucement cm par cm , tout en me demandant si ça allait. Quand je sentis ses couilles taper contre mon cul j'en revenais pas que sa mega teub soit rentrée aussi facilement dans mon cul. Il commença tout doucement a me mettre des coups de butoir , que j'encaisse très bien vu mon excitation, et accélérai la cadence au fur et à mesure, au bout de 5 a 10 mn , il me niquais comme un barbare en mettant vraiment des très gros coup de reins, et je hurlais de plaisir tellement c 'était bon. Puis il se retira et me dit viens me sucer que je fais et au bout d 'une minute il gicle tout dans ma bouche une quantité de sperme hallucinante. Que je peux tout avaler."

To be continued : 
- the rear entry 
- double fuck = double pleasure ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire