31 août 2011

JE LIS LE CIMETIERE DE PRAGUE

Ce bouquin de Umberto Eco laisse un gôut amer fait de dégoût et de fascination pour l’histoire d’une tranche de vie du héros Simonini. L’histoire mélange la fiction aux réalités de l’histoire, et on nage dans la plus grande confusion : Simonini serait à l’origine du « protocole des sages de Sion » , propagande anti-sémiste, et de la vrai/fausse lettre qui a accusé le capitaine Dreyfus (encore un juif !). 555 pages de haines, c’est long !
A lire si ça vous dit ….
Les critiques :
Les Auvergnats ? D’une cupidité légendaire. Les Italiens ? Peu sûrs, menteurs, vils, traîtres. Les Espagnols ? Vaniteux. Les Croates ? Ignorants. Les Maltais ? Ingrats. Les Gitans ? Insolents. Les Anglais ? Sales comme chacun sait. Les Prussiens ? Impérieux, évidemment. Les Français ? Méchants, paresseux, arnaqueurs, orgueilleux, jaloux et persuadés que le monde entier parle français. Quant aux Allemands, ils sont proprement à chier étant entendu que, produisant le double de matières fécales que les autres, ils leur sont inférieurs physiologiquement puisque leur activité intestinale s’exerce aux dépens de leur activité cérébrale. Alors les Juifs, vous pensez ! Il est comme ça, Simon Simonini, né piémontais de mère française vers le milieu du XIXe siècle du côté de Turin, auréolé du titre prestigieux de capitaine pour avoir plus ou moins fait le coup de feu avec les mille garibaldiens.
Il n’aime que la cuisine……
On peut difficilement aller plus loin dans la peinture de la déraison et de la monstruosité, ce qui explique sans doute la polémique dont Eco a été victime en Italie, où il a été accusé d'antisémitisme par plusieurs journaux : on lui a reproché d'être complaisant à l'égard de son personnage, de donner de la vraisemblance à cette hypothèse d'un complot juif et de prêter sa plume à ce qu'il prétendait réfuter. A quoi l'auteur du Nom de la rose a répondu que le romancier avait tous les droits et qu'il n'avait eu qu'un seul but en écrivant ce Cimetière de Prague : "Comprendre comment fonctionne le mécanisme de la haine."

1 commentaire:

  1. Y'a un souci dans les appréciations "choquante", ici rein de choquant dans ce post. Je suppose que des visiteurs n'ont pas compris le sens du mot choquant
    Ulysse

    RépondreSupprimer