30 mai 2010

ABOUT SEXUALITY

Sexualité] Halte aux préjugés sur la sexualité des hommes !
Attention: Article contenant des propos crus. La lecture est donc déconseillée aux plus jeunes.

La révolution sexuelle, la place de la femme... Et l'homme dans tout cela ? Combattons les préjugés un par un :
- "Il suffit de présenter une femme nue devant l'homme pour qu'il soit excité."
Mesdames, n'imaginez pas que l'homme s'excite sur un rien. Autant chez la femme que l'homme, le principal organe sexuel, c'est le cerveau. Amour, fantasme, désir, envie, et caetera... sont des notions essentielles.
- "L'orgasme masculin est plus simple: il suffit qu'il éjacule."
Scientifiquement (physiologiquement), c'est vrai. Mais c'est plus compliqué que cela. L'homme "peut passer à coté" de l'orgasme, lors de l'éjaculation, dans de nombreux cas, voire ne pas avoir éprouvé de plaisir durant le rapport, même si il est "venu". Par exemple, si l'homme est obnubilé par le désir de satisfaire sa partenaire et qu'il sent qu'il va éjaculer, il va tenter de se retenir et ne va profiter du plaisir offert par l'éjaculation.
- Corollaire: "L'homme est satisfait du moment qu'il éjacule."
Faux ! C'est peut-être un des préjugés les plus répandus. Comme abordé plus haut, l'homme peut passer à coté du plaisir. De même, l'homme peut avoir un orgasme sans éjaculation. Alors mesdames, prenez en compte le plaisir de votre partenaire autant que lui du votre. L'homme a de nombreuses zones érogènes. Si beaucoup d'entre eux aiment autant la fellation, c'est que cette pratique stimule essentiellement deux des plus importantes zones: le gland et le frein.
- "L'éjaculation précoce est un problème ou une maladie."
Il faut savoir que l'homme est avant tout un mammifère, un animal. Il a été "conçu" pour pouvoir se reproduire en moins de 3 minutes. Ce n'est que "récemment" (relativement à la naissance de l'humanité) que le mental s'est détaché du corps. Surtout, messieurs, ne stressez pas quant à la "performance" car lors du rapport, le stress relatif au retardement de l'éjaculation provoque une poussé d'adrénaline dans le cerveau, ce qui accélère l'arrivée de l'éjaculation.
- Corollaire: "Il n'y a pas de moyen de contrôler ou de retarder l'éjaculation."
Des méthodes existent, mêmes si elles ont des résultats différents selon la personne. Nous avons, entres autres, la méthode mentale: penser à des choses neutres afin d'atténuer l'excitation.
Une méthode plus physique consiste à muscler son périnée à travers différents exercices (par exemple retenir ou stopper le jet urinaire lors de l'urination).
N'oublions pas que l'éjaculation est un réflexe que nous pouvons modifier.
- "Il aime les caresses anales. Il doit être homosexuel."
Un sujet encore tabou. Il faut savoir que l'anus est une zone érogène chez l'homme (comme chez la femme, d'ailleurs) et qu'il existe notamment un point (une sorte de point-G) situé à l'intérieur de l'anus.
Cet article a été inspiré par une soirée thématique diffusée sur Arte donc on peut trouver
renseignements, citations, extraits vidéos, quizz et autres sur http://www.arte.tv/orgasme/ .

1 commentaire: